Une fille et quatre garçons dans le vent

Ce mardi au programme une sortie beaujolaise avec en accompagnement pour commencer un bon vent de face.
Cette sortie pouvait aussi permettre aux coursiers de tester différents paramètres qu’il faut maitriser en toutes circonstances : rouler avec fort vent de face, en travers et dans le dos, monter et descendre les bosses (Fontmartin, Boubon…) etc…
C’était aussi l’occasion de tester d’autres paramètres : capacité à réparer en cas de crevaison, complétude de la trousse de réparation.
On dit souvent que chat échaudé craint l’eau chaude. Pas tous semble t il. On pouvait légitimement penser que Patrick, après sa déconvenue de samedi, avait retenu la leçon. S’il a montré qu’il maitrise bien la réparation un axe d’amélioration a été détecté. En effet s’il répare bien, encore faut il avoir une chambre à air.
Heureusement, David, le vainqueur de samedi, en avait une (il n’y a pas de hasard).
Patrick envisage maintenant de tester la longévité de son pneu arrière, qui comme lui a semble t il déjà une longue expérience de la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *